Après ma formation d’anglais

Idées pour pratiquer l'anglais

Le test d’anglais

Si vous avez suivi une formation d’anglais dans le cadre de votre Compte Personnel de Formation, vous avez dû la valider par un test. Tout d’abord ne vous découragez pas trop du résultat s’il ne correspond pas à vos attentes ! Ce test ne reflète qu’une partie de vos compétences linguistiques et seulement à un instant « t ».

Vous avez revu des bases de grammaire, vous avez eu des conversations en anglais et vous avez l’impression d’avoir progressé, mais vous n’avez pas forcément atteint le niveau que vous espériez. Qu’à cela ne tienne, vous pouvez renforcer ces acquis par vous-même, sachant que l’on n’a jamais fini d’apprendre !

Make it fun

Le plus important, maintenant que vous n’avez plus de « cours » réguliers, c’est d’être suffisamment motivé pour continuer. Quels sujets vous intéressent ? Aujourd’hui avec Youtube, vous avez un accès facile et illimité à du contenu anglophone authentique ! Mettez les sous-titres anglais et essayez ensuite de regarder les vidéos sans aucune aide ! A défaut de sous-titres, vous pouvez parfois ralentir la vitesse des commentaires. Et n’oubliez pas de lire d’abord la présentation de la vidéo pour vous donner une idée du sujet avant de vous lancer.

Je vous ai déjà donné des idées dans un autre post ! Si vous aimez l’actualité, je vous recommande également VOX, Brut America et Great Big Ideas qui traitent de nombreux sujets divers et variés avec des vidéos de moins de 5 mins. Si vous aimez la nature, National Geographics sont incontournables. Et en vous abonnant à ces chaînes, vous recevrez de nouvelles vidéos régulièrement.

Je trouve la newsletter de BBC.com très utile également : vous recevez chaque vendredi des articles (assez longs) sur de nombreux sujets, à lire tranquillement pendant le week-end ! Et l’abonnement est gratuit !

Enfin, si vous aimez les podcasts, je vous recommande celui du British Council et le Voice Of America, si vous voulez vous entrainer à comprendre l’accent américain ! Vous écouterez des natifs qui parlent un peu plus lentement, tout en restant naturels et vous pourrez aussi mieux suivre en lisant les scripts.

Communiquer en anglais

Avez-vous des collègues sympathiques à l’international ? Ou peut-être que dans vos connaissances, vous pourriez instaurer une conversation plus ou moins régulière en anglais ? Sinon, la prochaine fois que vous écrivez un mail en anglais, n’oubliez pas de mettre à profit ce que vous avez appris : quel temps allez-vous utiliser, pouvez-vous remplacer des adverbes par un modal ? Et ces verbes à particules que vous venez d’apprendre ?

Sinon, il y a peut-être un club d’anglais près de chez vous ? Certains organisent des rencontres franco-anglaises simplement pour discuter et faire connaissance ! Même après le Brexit il y a encore de nombreuses opportunités de communiquer avec nos voisins Britanniques. Si vous préférez contacter des Américains, c’est possible également !

Regarder des films en VO

Si vous ne le faisiez pas déjà, c’est un excellent moyen d’allier l’utile à l’agréable ! Vous pouvez commencer par regarder un de vos films favoris dans sa version originale, comme ça vous n’aurez pas de problème de compréhension. Les séries et les documentaires sont aussi très utiles, car ils sont en général plus courts. N’oubliez pas de mettre les sous-titres anglais : avec un peu d’habitude cela vous permettra de vérifier visuellement ce que vous entendez. Vous apprendrez aussi de nouvelles expressions, et du vocabulaire !

Et les chansons ?!

Vous pouvez également trouver sur Internet les paroles de chansons de vos artistes anglo-saxons préférés ! Il y en a beaucoup qui vont (heureusement) au-delà du classique « Baby I love you/ I love you Baby ». J’apprécie particulièrement Taylor Swift, car elle aime jouer avec les mots et utilise beaucoup de proverbes et d’expressions familières. Les chansons de rap sont aussi intéressantes, par exemple. Vous pouvez analyser le texte point par point : quels temps sont utilisés et pourquoi ? Quels mots de vocabulaire sont utilisés ? Y-a-t’il des expressions à apprendre ? Et avec la mélodie, ces paroles seront encore plus faciles à mémoriser une fois que vous les aurez comprises !

Comme vous le voyez, il y a beaucoup de possibilités de pratiquer l’anglais au quotidien, tout en vous amusant ! Cela vous permettra non seulement de faire travailler votre oreille,  mais aussi d’améliorer votre compréhension et votre expression. Bonne continuation !

Aller à l’étranger…

Le parc du Retiro à Madrid, Espagne

Ici en France, tout le monde a l’air d’accord : pour vraiment apprendre une langue et la parler couramment, il vaut mieux aller vivre dans le pays.

Je serais plutôt mal placée pour dire le contraire : j’ai fait plusieurs séjours linguistiques en Angleterre, puis en Espagne avant d’aller m’y installer à plus long terme. Mais ce qui a vraiment fait une différence, c’était l’absence (ou presque) de contacts avec des français une fois sur place. Et ça, je dirais que c’était aussi important que de faire le déplacement !

Pas toujours facile

Une fois dans le pays, on se sent submergés : tous les mots, tous les sons nous assaillent et deviennent un défi. C’est fatigant :  à chaque échange, il faut faire des efforts et souvent, on n’est pas compris, alors il faut répéter, c’est humiliant et frustrant. Le pire c’était les groupes : plusieurs conversations en même temps impossible à suivre… On a vraiment envie d’abandonner…  Souvent au début, j’arrêtais d’essayer de comprendre et je me réfugiais dans ma bulle, laissant mon entourage devenir un doux brouhaha… Mais heureusement, petit à petit, lentement mais sûrement, le cerveau s’habitue et on finit par se débrouiller !

Comment s’améliorer

Pour progresser au quotidien, je regardais d’abord les jeux télévisés et les dessins animés pour travailler ma compréhension !  Mais c’est de rencontrer des natifs et leur parler régulièrement qui a été déterminant pour m’aider à progresser rapidement. Au bout de plusieurs mois j’ai pu commencer à écouter des émissions de radio et le téléphone ne me faisait plus aussi paniquer ! Et puis, grâce aux sous-titres, j’ai pu apprécier les films en version originale (et j’ai complètement abandonné la VF depuis !) Mais quand j’ai enfin réussi à prendre du plaisir à lire un roman en anglais ou en espagnol, sans m’arrêter tous les 3 mots pour regarder dans le dictionnaire, j’ai souri intérieurement de satisfaction !

Devenir bilingue

J’ai entendu dire que si on rêve et si on arrive à compter dans la langue étrangère, ça veut dire qu’on est pratiquement bilingue… En fait, ce n’était pas vraiment mon objectif car pour moi, apprendre une langue c’est comme un puits sans fond : on n’a jamais fini de découvrir de nouveaux mots, de nouvelles expressions, ou encore de nouvelles nuances… C’est ça la beauté d’une langue ! Comme on dit en anglais « it keeps you on your toes »(ça nous oblige à ne pas nous relâcher !) et du coup on n’a jamais fini d’apprendre !

Alors, autant le savoir dès le début et profiter du voyage plutôt que de penser seulement à la destination !

Une maison californienne

Enjoy the ride ! Bon voyage ! ¡Hasta la vista!